dimanche 16 mars

le mot de trop

printemps_08_040


Scolarité en danger?
Inadaptée au système scolaire, qu'ils auraient dû mettre sur le bulletin du trimestre. "Passage sous réserve" était soi-disant préférable.
Ma mère était présente au conseil. Je n'veux rien savoir. D'accord, mais je n'passerai pas à côté de la réalité même si elle est dure à accepter. Et merde.
-"Elle veut rien savoir, mais si elle continue, elle va redoubler" glissait discrètement Melle la déléguée à sa camarade. Le mot de trop. Moi ? Redoubler ? Inenvisageable, voyons, inimaginable ! Et pourquoi pas ?.. La dépression peut m'emmener plus bas que prévu.
Ça me rappelle l'an dernier. J'étais considérée comme "Plus mature" que la moyenne, "Plus responsable" que la moyenne, plus "Elle fera de grandes études" , "Plus courageuse" aussi. On avait beau me parler de baisse de note de la troisième à la seconde, honnêtement, j'y croyais pas. J'me prenais pour Superman. J'étais tellement "Plus que la moyenne" que j'me croyais au dessus du danger et de la déception, je voyais toutes les portes de l'avenir s'ouvrir par ma seule volonté. Mais aujourd'hui, me voilà rentrée dans la moyenne. Je suis comme les autres. Je suis une autre. Les autres sont moi. Et je n'comprends plus toutes ces promesses d'avenir qu'on croit me promettre parce qu'on m'a connue à mon apogée. Je n'ai plus de futur parce que je ne suis plus, je ne crois plus, je ne sais plus. J'attendrai le futur, que je sois de nouveau, que je croies de nouveau, je je sache de nouveau. J'ignore combien de temps attendre. J'ai peur.

printemps_08_106

Posté par bouh à 00:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur le mot de trop

    L'idéal serait de ne pas trop t'inquiéter.
    Je me souviens avoir ressenti (et avoir vécu) exactement la même chose que ce que tu décris là, au même âge que toi.

    Et aujourd'hui, ça va.
    Plutôt bien même.

    "Le boeuf est lent. Mais la terre est patiente".

    Posté par Yojik, dimanche 20 avril à 16:37 | | Répondre
Nouveau commentaire